Rechercher

Déborah, une capitaine à part

Cette semaine, nous vous proposons de découvrir des membres du ladyFAX, notre section féminine créée depuis 2016. Véritable supplément d'âme de la FAX nation, elles sont aussi des bénévoles comme en a besoin toute association ambitieuse et organisée.



Déborah Dupuis, peux-tu te présenter, en nous racontant ton arrivée au LadyFAX ? Comment ta route a t'elle croisé celle du club ?

Mon aventure martiniquaise avait commencé depuis une année. Je croisais souvent Rudy sur le bord des terrains, il coachait à l'époque une équipe féminine de foot à 11. Il m'a parlé de son projet un peu fou de créer la première équipe de futsal féminine en Martinique. Il m'a proposé le rôle de capitaine. J'ai accepté un peu comme un défi je l'avoue. 😏

Une première équipe a donc été créée mais les attentes, exigences et les valeurs du président du club initial n'étaient pas les mêmes que celles mise sans cesse en avant par Rudy et moi même. Rudy a donc décidé de quitter la structure pour en créer une à l'aide de ses nombreux contacts avec le futsal guadeloupéen. Je l'ai donc suivi sans hésitation. C'est la que le ladyFAX en Martinique a vu le jour.


Quelles étaient tes attentes et qu'as-tu trouvé au final ?

Pour être tout à fait sincère, je n'attendais pas grand chose. Le football martiniquais se joue en cercle fermé et il est très difficile de se faire une place quand on innove. Je me suis alors dit qu'il fallait prendre ce qu'il y avait à prendre. Rudy m'a appris le futsal. Je n'y connaissais pas grand chose à vrai dire.

Une opération du genou m'a forcé à prendre un peu de recul par rapport au jeu et à me pencher sur le coaching. Ce n'était pas vraiment facile au début, mais extrêmement enrichissant. Puis, petit à petit le groupe s'est agrandi. Et ça, c'est extrêmement gratifiant.



Qu'est ce que tu as trouvé au futsal que tu n'as pas pu trouver au football ?

Le futsal est à mon sens beaucoup plus technique et tactique. C'est une vraie mine d'or. J'ai continué à pratiquer le football à 11 en parallèle. J'ai clairement évolué à 11 grâce au futsal au niveau tactique.

J'aime cette rigueur que peut offrir le Futsal.


Que penses-tu de l'expérience associative et bénévoles de manière générale et les spécificités du FAX que ce soit en Guadeloupe qu'en Martinique ?

Le FAX a de belles années devant lui. Il y a des vraies valeurs dans ce club et c'est appréciable. Steeve (Bistoquet) a toujours été là pour répondre aux questionnements des filles, s'occuper des équipements, organiser des événements, des rencontres.

Je trouve ça génial l'investissement personnel de tous les acteurs du FAX. On se rend compte que c'est une machine bien huilée. Ça a été une expérience très enrichissante.

En ce qui concerne la Martinique, je trouve ça génial de voir que le futsal rassemble des gens de tous les horizons et de tous les âges. On s'adapte tous les uns aux autres, en fonction de l'âge, du niveau, des attentes.



Quel est ton plus beau souvenir ou ta plus belle expérience et pour quelles raisons ?

Sans aucun doute le match amical qui a rassemblé les deux équipes féminines (Guadeloupe et Martinique) pour jouer une opposition contre la sélection de Martinique. Tout a été fait pour faire plaisir aux filles, pour nous faire plaisir. 😁

Les filles de Guadeloupe, qui étaient en nombre largement supérieur à nous, nous ont accueilli et nous ont intégré au groupe sans faire de chichis.

J'ai même eu l'honneur d'être capitaine de ce regroupement. J'ai ressenti une grande fierté quand Lovely (Dorusse) m'a remis solennellement le brassard. Je n'oublierai pas ce moment.


Tu n'auras hélas pas pu disputer de véritable compétition avec le ladyFAX, pas trop déçu ?

Il faut un début à tout. Je ne suis pas inquiète. Le futsal féminin se développera en Martinique. Il y a des gens motivés qui œuvrent dans ce sens.



Quelles sont tes attentes pour les filles la prochaine saison sachant que tes engagements professionnels vont t'obliger à quitter la Martinique ?

J'espère que le groupe va grossir un peu en terme d'effectif pour constituer un noyau dur qui sera capable d’aiguiller les filles qui débutent. J'espère aussi que des échanges seront réalisés afin de des oppositions soient mise en place . Mais ça, je crois que c'est dans les prévisions. 😏

Ça ne pourra passer que par un entraînement sérieux et un investissement de la part des filles.

J'ai vraiment pris plaisir à faire partie de cette aventure qu'ai le FAX.


Je tenais à remercier tout particulièrement Rudy qui a la patience de composer avec nous toutes, avec tous nos caractères différents. Ce n'est pas toujours évident.

Et un grand merci à la team de Guadeloupe pour leur soutient sans faille et leur investissement sans quoi rien ne serait possible.



© faxnasyon.com

📷 | Intrusive Pictures

16 juin 2020

454 vues

Kad légal

© 2020 by eye & eye

  • Facebook
  • Instagram
  • Blanc Twitter Icon
  • YouTube
  • Blanc LinkedIn Icône

adrès

23 cité Notre-Dame, le Raizet

Les Abymes, GLP 97139